Logo AP 2

Pour comprendre la vaccination, il faut commencer par le système immunitaire. Il est composé de trois lignes de défense successives. La dernière, la plus puissante, doit «apprendre» qui est son ennemi pour donner sa pleine mesure. Découvrez ce que «apprendre» veut dire.

De la théorie à la pratique. Quels sont les différents types de vaccins. Comment activent-ils le système immunitaire. Qu’est-ce que l’immunité passive. Comment choisir la voie d’administration et le site d’injection. Comment adapter le programme de vaccination à l’âge du chien ou du chat…

Les vaccins essentiels pour les chiens sont ceux qui doivent être administrés A TOUS LES CHIENS. Ce sont des vaccins vivants qui protègent contre des virus contagieux et pouvant provoquer des maladies graves: le parvovirus, les adénovirus et les virus de la rage et de la maladie de Carré.

Les vaccins qui n’appartiennent pas à la liste des vaccins essentiels sont les vaccins optionnels . Ils ne sont recommandés qu’après examen des risques spécifiques que court votre chien. Ils protègent contre les virus influenza et parainfluenza ou les bactéries Bordetella, Borrelia et Leptospira.

Quel que soit leur mode de vie ou leur âge, TOUS LES CHATS doivent recevoir les vaccins félins essentiels. Ce sont ceux qui protègent contre des maladies infectieuses graves et parfois mortelles que sont les virus de la panleucopénie féline et de la rage ainsi que l’herpès virus et le calicivirus.

FeLV Chlamydia FIV

Les chats sont sensibles au développement de sarcomes au point d’injection. C’est pourquoi il ne faut pas les «sur-vacciner». Les vaccins optionnels contre le FeLV, le FIV, Bordetella et Chlamydia ne doivent être administrés qu’aux chats dont le mode de vie et l’exposition aux infections l’impose.