Restez informé(e) :

VÉRIFICATEUR de SYMPTÔMES
Quand maladies et symptômes se rejoignent

Avec ce diagramme interactif (ci-dessous) vous verrez en un coup d'oeil quels sont les symptômes provoqués par les principales maladies chroniques chez les chiens et les chats.

Vous pouvez vous promener facilement d'avant en arrière, des symptômes vers les maladies et inversement pour avoir un idée rapide de la situation dans laquelle votre animal peut se trouver.

Vous comprendrez aussi pourquoi il n'est jamais possible de poser un diagnostic au regard des seuls symptômes, et que des examens complémentaires sont toujours nécessaires: auscultation, analyses de laboratoire, imagerie médicale...

Avertissement: toutes les maladies et symptômes n'ont pas été listés ici. Ce diagramme interactif ne remplace pas une consultation vétérinaire.

Vomissements PU - PD Diarrhées Perte de poids Changement appétit Léthargie Déshydratation Ecoulements Toux Convulsions/syncope Mauvaise haleine Fièvre Gonflement abdominal Intolérance à l’exercice Diabète Ins.rénale Allergie Infections Cancer Ins.hépatique Ins.cardiaque Pancréatite Arthrite Symptômes Maladies

Touchez l'écran sur un symptôme ou une maladie

Passez votre souris au dessus d'un symptôme ou d'une maladie

Symptôme: vomissement

Le vomissement est une expulsion involontaire du contenu de l'estomac par voie orale. L'action de vomir implique la contraction des muscles puissants de l'estomac, et de la respiration dont le diaphragme.

La raison la plus évidente pour vomir est un trouble de la digestion, souvent causé par une infection. Il peut aussi provenir du besoin de se débarrasser d'objets étrangers, ou de substances toxiques. Le vomissement peut être dû à une intolérance ou une allergie à un certain type de nourriture. Les chiots et les chatons peuvent vomir des vers ronds et longs (Toxocara ou Toxascaris).

Le souci le plus important est que vomir peut aussi être un des symptômes de quelque maladie chronique sérieuse sous-jacente: un diabète, une insuffisance rénale, une maladie du foie, une pancréatite, un cancer, ou à la maladie inflammatoire de l'intestin. Le vomissement peut être aussi provoqué par des troubles neurologiques.

Quelle qu'en soit la cause, vomir provoque une déshydratation.

Symptôme: polyurie - polydipsie (PUPD)

La polyurie est le fait d'uriner en trop grande quantité, ou plus qu'à l'habitude. La polydipsie est le fait de boire trop, ou plus qu'à l'habitude. La polyurie et la polydipsie se manifestent toujours ensemble, l'un étant le pendant de l'autre. Mais, en fonction de la maladie, seulement l'un des deux symptômes entretient ce cycle.

Ce trouble est difficile à repérer. Vous devrez prêter attention à des signes discrets. Par exemple, vous pourriez avoir à remplir la gamelle d'eau plus souvent. Votre chien se montrerait plus insistant pour faire une promenade, même tard en soirée ou bien encore vous devriez changer la litière de votre chat plus fréquemment. C'est parfois impossible à remarquer comme dans les situations où le chat peut aller vagabonder dehors ou lorsque le chien a un accès libre au jardin.

A la clinique, votre vétérinaire fera des mesures précises des quantités d'urine ou d'eau de boisson pour confirmer le symptôme.

Les causes possibles de PUPD sont très nombreuses et doivent être prises au sérieux. La polyurie-polydipsie peut être l'un des symptômes de très nombreuses maladies:
d'un diabète, d'une maladie du foie, d'un hyperadrénocorticisme, d'une hypercalcémie, d'un hyperthyroïdisme, d'une hypokaliémie, d'une affection rénale etc...

Symptôme: diarrhée

La diarrhée se caractérise par des selles molles ou liquides. Une diarrhée est composée à 60-90% d'eau. Elle résulte des mouvements accélérés des intestins et/ou d'échanges d'eau perturbés entre les intestins et le reste de l'organisme.

La diarrhée osmotique provient de l'afflux de liquide attiré dans les intestins par de la nourriture très concentrée en sucres, ou en sel, par exemple.

Une diarrhée peut aussi survenir lorsque les intestins sécrètent plus de minéraux (électrolytes) qu'ils ne peuvent en absorber. C'est le cas dans les infections, ou dans certaines formes de cancer.

Un transit intestinal trop rapide peut provoquer des diarrhées: la nourriture ne peut pas être digérée normalement. C'est ce qui peut se produire lors d'un hyperthyroïdisme, dans le cas d'une maladie inflammatoire chronique de l'intestin ou d'une allergie alimentaire.

Une pancréatite ou une affection hépatique conduisent à un syndrome de malabsorption et à la sécrétion intestinale d'eau.

Symptôme: perte de poids

Une perte de poids se manifeste dans de nombreuses maladies. Dans le diabète, la perte de poids provient de l'utilisation des protéines des muscles comme source d'énergie pour remplacer le glucose.

Dans de nombreuses autres maladies, c'est la conséquence de troubles digestifs (vomissements, diarrhées) provoqués par une maladie rénale, une affection hépatique, oui bien une pancréatite.

La perte de poids dans l'insuffisance cardiaque peut être la conséquence de la perte de muscles liée au manque d'exercice physique. Dans les derniers stades de la maladie, elle est considérée comme une complication. L'animal perd son appétit et sa capacité à stocker les lipides. Il peut aussi ne pas bien réagir aux changements d'alimentation.

Dans le cancer, la nausées et les changements du métabolisme peuvent provoquer une perte d'appétit. Les traitements du cancer affectent souvent le tube digestif et peuvent induire une diminution de l'appétit. Enfin, les cancers localisés le long de l'appareil digestif peuvent rendre l'action de manger difficile ou douloureuse.

Symptôme: changement de l'appétit

La modification de l'appétit concerne presque toutes les maladies chroniques sévères, dans la mesure où il s'agit d'un effet du changement de l'état général du patient.

Il peut être la conséquence (exemples: vomissement, diarrhée), ou une cause (exemple: perte de poids) d'autres symptômes.

Dans la plupart des cas, les modifications de l'appétit se manifestent par une perte d'intérêt de l'animal pour la nourriture. Il y a toutefois une exception notable dans le cas d'un diabète qui provoque de la polyphagie, une sensation de faim permanente.

Symptôme: léthargie

La léthargie, ou faiblesse, est une condition fréquente. Ce symptôme est vague et ne signifie pas nécessairement qu'une maladie grave en est à l'origine. Comme chez les humains, elle peut être naturelle, faire partie des habituels des hauts et des bas de la vie courante. Le propriétaire doit commencer à s'inquiéter et aller consulter un vétérinaire quand cet état dure plus que quelques jours ou lorsqu'il est associé à d'autres symptômes.

La léthargie est plus facile à remarquer chez les chiens qui sont très actifs. Elle peut être aussi repérée par les propriétaires de chats: le chat est moins joueur, il ne demande pas à quitter la maison, ou bien dort plus longtemps qu'à l'ordinaire.

Comme pour la perte d'appétit, la léthargie est impliquée dans de nombreuses maladies, en particulier dans les stades les plus avancés: les infections, le diabète, les les maladies rénales, l'insuffisance cardiaque, le cancer, les maladies du foie, la pancréatite, etc.

Symptôme: la déshydratation

L'équilibre hydrique et minéral est régulé étroitement par les reins et le système hormonal qui leur est associé. Une déshydratation peut advenir néanmoins lorsque l'organisme ne peut trouver les quantités d'eau dont il a besoin pour compenser les pertes. En réalité, le corps n'a que deux façons d'obtenir de l'eau, en buvant ou en mangeant. C'est un processus actif et volontaire. En revanche, il y a de nombreuses façons d'éliminer de l'eau, et elles ne sont pas soumises à un contrôle conscient: par l'urine, la sueur, la respiration, ou les matières fécales.

Lorsque trop d'eau a été perdue, c'est le coma, puis la mort!

La déshydratation est aussi un symptôme de certaines maladies sérieuses : l'insuffisance rénale, bien sûr, mais aussi les infections, et la pancréatite. Parmi les principales raisons de la déshydratation, on trouve les vomissements et la diarrhée qui entrainent tous deux des pertes élevées d'eau.

Les propriétaires peuvent remarquer une fatigue inhabituelle, des yeux enfoncés, ou urine plus sombre. Mais, probablement, la façon la plus fiable de confirmer une déshydratation est de tester l'élasticité de la peau. Chez les animaux déshydratés, la peau se rétracte beaucoup plus lentement après qu'elle a été pincée (habituellement entre les omoplates).

Symptôme: écoulements

Les muqueuses et la peau sont la frontière entre l'organisme et le milieu extérieur. Les muqueuses sont situées dans les parties internes du corps: elles recouvrent les appareils respiratoires et digestifs, la bouche, le nez et les yeux. Contrairement à la peau, les muqueuses peuvent permettre des échanges de fluides, de nutriments ou de gaz. En revanche elles sont plus fragiles. Elles sont recouvertes d'un mucus qu'elles produisent elles-mêmes et qui les aide dans leur rôle de barrière vis-à-vis du milieu extérieur.

En cas d'infections, les muqueuses produisent davantage de mucus pour évacuer les bactéries ou les virus infectants. Cette production peut être extrêmement abondante: c'est l'origine des écoulements. Plus d'information sur les épithéliums dans ce chapitre sur le système immunitaire du Guide de la Vaccination.

De la même façon, l'allergie provoque des écoulements nasals, oraux ou oculaires. Les allergènes déclenchent une réaction inflammatoire qui conduit aussi à une production abondante de mucus sur les parties atteintes. C'est ce qui se produit lors d'un rhume des foins, par exemple.

Des écoulements sanglants peuvent advenir lors de cancers lorsque la tumeur est située près de la tête.

Symptôme: toux

La toux comporte 3 phases successives. Elle commence par une large inspiration. Puis la glotte ferme les voies aériennes et les muscles respiratoires se contractent. Finalement, la glotte s'ouvre et l'air est vigoureusement expulsé. Ca peut être un mouvement volontaire ou un reflex.

Le but de la toux et de débarrasser les poumons ou les voies aériennes des substances qui les obstruent: la poussière, la nourriture qui a pris le mauvais chemin, ou un mucus abondant et/ou infecté. La toux peut aussi venir d'une irritation à un endroit quelconque du tube digestif.

Chez les chiens, la toux de chenil est une toux reconnaissable qui indique une infection par des virus ou des bactéries respiratoires. Elle ressemble au cri de l'oie.

L'allergie est une réponse inflammatoire exacerbée à une substance spécifique, un allergène. L'organisme essaie de s'en débarrasser en toussant lorsqu'il détecte la présence de l'allergène dans les voies aériennes.

Un cancer au niveau de l'appareil respiratoire peut aussi provoquer une toux. L'irritation et le saignement provoquent la toux de l'animal.

Symptôme: syncope ou convulsion

Les crises de convulsions sont causées par un trouble neurologique au niveau du cerveau et se terminent généralement par un évanouissement. L'épilepsie est la répétition de ces épisodes. Mais ce n'est pas la seule cause.

Le diabète est un dysfonctionnement de la régulation du glucose dans le sang. Des convulsions peuvent se produire si le taux de glucose dans le sang chute à des niveaux très bas, privant ainsi le cerveau de sa source d'énergie. Cela peut se produire si l'animal a fait trop d'efforts physiques, a reçu trop d'insuline ou n'a pas mangé suffisamment.

Les convulsions sont aussi un symptôme d'une maladie hépatique à un stade avancé. Le foie ne peut plus nettoyer le sang et retirer les toxines, comme il le faisait auparavant. L'organe le plus sensible est le cerveau qui peut souffrir d'une encéphalopathie hépatique.

L'évanouissement (ou la syncope) n'est pas une convulsion. Il n'a pas de cause neurologique. Il provient d'une chute temporaire du flux sanguin dans le cerveau. Dans l'insuffisance cardiaque le cœur peut perdre parfois sa capacité à générer un débit sanguin suffisant et donc provoquer l'effondrement du chien (beaucoup plus rare chez le chat).

Symptôme: mauvaise haleine

Chez les chiens, la raison la plus fréquente d'une mauvaise haleine n'est pas une maladie, bien qu'elle puisse en provoquer une (la maladie parodontale). C'est un manque d'hygiène. Soit ils ne se font pas laver les dents (par le vétérinaire, le propriétaire ou par des gommes dentaires) soit ils ont des habitudes alimentaires malsaines comme de manger des matières fécales ou des animaux morts.

Les animaux souffrant d'un diabète ne peuvent utiliser tout le glucose dont ils ont besoin. A la place, ils métabolisent les lipides comme une source d'énergie alternative. Les cétones sont un produit dérivé de cette réaction chimique. Elles ont une odeur douce et fruitée.

Une odeur d'ammoniaque peut indiquer une insuffisance rénale. C'est une odeur caractéristique des déchets azotés issus de la dégradation des protéines. Les reins défaillant ne peuvent plus les éliminer correctement du sang.

Les cancers de la cavité buccale génèrent une forte odeur de tissus morts, provenant de la tumeur.

La fétidité est l'un des signes d'une affection hépatique avancée. Le dysfonctionnement du foie conduit à la formation de molécules à base de soufre qui sont libérées dans la circulation sanguine et donnent à l'haleine une odeur particulière.

Symptôme: fièvre

La température corporelle normale des chiens et des chats se situe entre 38.3 et 39.2 degrés Celsius, ce qui est un peu plus que chez les humains. La fièvre est une élévation de la température corporelle, le plus souvent provoquée par une maladie. Elle peut difficilement être considérée comme un signe d'alerte car elle presque impossible à remarquer par le propriétaire. Dans la pratique, le vétérinaire prendra la température parce que lui ou le propriétaire aura remarqué d'autres signes: déshydratation, léthargie, vomissements, écoulements, etc...

La fièvre est une réaction positive à une infection. Il est maintenant reconnu que l'augmentation de la température corporelle aide le système immunitaire à combattre les organismes pathogènes. Elle amplifie la réaction inflammatoire et l'activité des lymphocytes-T effecteurs.

Dans une pancréatite les enzymes pancréatiques sont activées trop tôt et attaquent le pancréas lui-même. Elles activent le système du complément (partie du système immunitaire), et déclenchent une inflammation qui provoque la fièvre.

Plus d'information sur le système immunitaire.

Symptôme: gonflement abdominal

Nous parlons ici des ascites qui consistent en une rétention de fluides dans l'abdomen.

L'insuffisance cardiaque droite ralentit la circulation sanguine des organes vers le cœur. Les fluides s'accumulent en amont, dans l'abdomen.

Un foie malade subit une fibrose et une nécrose de ses tissus qui empêchent le sang d'y circuler normalement. Une partie du flux sanguin repart en amont provoquant une hypertension de la veine porte et une ascite.

Les cancers affectant le foie, le péritoine, ou les tissus lymphatiques provoquent des ascites.

Tous les gonflements abdominaux ne sont pas causés par des ascites. Il y de nombreuses autres origines et certaines sont évidentes: la prise de poids, la gestation, les parasites internes chez les chiots/chatons, l'accumulation de gaz dans les intestins etc...

Symptôme: intolérance à l'exercice

L'intolérance à l'exercice n'est pas une réticence à se déplacer due à une paresse, une fatigue ou une maladie. C'est lorsqu'un animal qui désire bouger ne peut plus le faire de la même façon qu'auparavant. Ce n'est pas toujours facile à repérer et peut être interprété comme un effet de l'âge. Elle se manifeste sous la forme d'un inconfort lors des jours chauds et humides, d'un souffle court, d'une promenade qui ne dure pas aussi longtemps qu'avant.

C'est un signe clé d'une insuffisance cardiaque décompensée. Le cœur, qui agit comme une pompe qui pousse le sang dans les artères et les veines, n'est plus aussi efficace. Il amène moins d'oxygène en provenance des poumons, et ne peut plus apporter suffisamment d'oxygène et de nutriments aux muscles et aux organes. L'animal perd son endurance et manque d'énergie.

L'arthrite est une autre raison pour laquelle un animal peut manifester un refus de bouger. L'inflammation qu'elle génère provoque de la gêne et de la douleur. Une boiterie n'est pas nécessairement présente si plus d'un membre est affecté. Il y a aussi une certaine raideur dans la démarche qui devrait pouvoir être remarquée par le propriétaire.

Maladie: diabète

Le diabète est une élévation anormale de la concentration de glucose dans l'organisme. Le glucose, qui est le seul glucide directement utilisable par les cellules, n'est plus régulé correctement par une hormone importante, l'insuline: soit le pancréas ne peut plus produire suffisamment d'insuline (diabète de type I, principalement chez les chiens), soit l'organisme devient progressivement insensible à l'insuline (diabète de type II, principalement chez les chats).

L'organisme d'un animal diabétique cherche à réagir au taux élevé de glucose dans le sang. L'animal boit davantage pour diluer le glucose dans le sang: c'est le symptôme de polyurie-polydipsie (PU-PD). Les cellules ne peuvent plus utiliser le glucose aussi bien qu'auparavant: l'animal manque d'énergie et se sent léthargique. Le glucose en excès est éliminé dans l'urine, mais endommage les reins, ce qui déclenche une insuffisance rénale chronique. Comme l'organisme ne peut plus utiliser efficacement le glucose disponible, il se sert de ses propres protéines, en particulier de celles des muscles, comme source d'énergie alternative. En manque de protéines, l'animal devient faible, perd du poids et ressent une faim intense.

Les convulsions diabétiques proviennent d'un manque de glucose au niveau du cerveau, le plus souvent causé par un traitement à base d'injections d'insuline trop agressif.

Autres symptômes du diabète:

vomissements, pelage terne, cataracte, acidocétose.

Maladie: insuffisance rénale chronique

Une insuffisance rénale chronique est une perte progressive et irréversible de néphrons. Les néphrons sont de très petites sous-unités du rein qui ont pour rôle de filtrer le sang pour produire de l'urine (il y a environ 400 000 néphrons chez les chats et 600 000 chez les chiens).

A la suite d'une ou de plusieurs lésions initiales (calculs rénaux, infection urinaire, hypertension, diabète, maladie auto-immune...), le nombre de néphrons restants n'est plus suffisant pour remplir leur tâche. Ils sont en "surcharge" et meurent les uns après les autres.

Au fur et à mesure que les capacités de filtration du rein diminuent, des déchets s'accumulent dans le sang. L'appétit est réduit et l'animal se met à vomir régulièrement: il devient fatigué et se sent léthargique. Il perd du poids.

Il boit et urine davantage (polyurie/polydipsie) de telle sorte que les déchets sont dilués dans le sang et éliminés plus facilement.

Autres symptômes:

incontinence urinaire, ulcères dans la bouche, pâleur, déshydratation, mauvaise haleine avec une odeur d'ammoniaque.

Maladie: allergie

L'allergie est une réaction inflammatoire excessive du système immunitaire de l'organisme à l'encontre d'une substance étrangère que l'on nomme allergène. Les symptômes peuvent être modérés jusqu'à très sévères (choc anaphylactique, potentiellement mortel).

Les symptômes de l'allergie sont généraux et ne dépendent pas de l'allergène. Ils ne permettent donc pas d'aider à trouver l'origine de l'allergie, ce qui est une démarche souvent longue et difficile.

L'allergie alimentaire provoque souvent des vomissements ou de la diarrhée.

Symptômes des allergies de la peau : démangeaisons, rougeurs cutanées, urticaire, infections de l'oreille, léchage permanent.

Autres symptômes:

écoulements buccal et nasal, gonflement de la tête (ou bien des oreilles/lèvres/paupières).

Maladie: maladies infectieuses

Les infections sont causées par une large variété de virus, bactéries ou parasites. Cela veut dire qu'elles sont capables d'occasionner un très grand nombre de symptômes. Nous ne pouvons pas tous les citer ici. Beaucoup d'entre eux sont décrits dans notre Guide Complet de la Vaccination.

Les symptômes peuvent être classés d'après les organes sur lesquels les pathogènes font le plus de dommages. Tous les microbes pathogènes peuvent provoquer de la fièvre, réaction de l'organisme qui aide le système immunitaire à combattre l'infection. Ils altèrent l'état général de l'animal qui se sent fatigué, léthargique, et perd de son appétit.

Les pathogènes respiratoires induisent de la toux, des écoulements oraux, nasaux ou oculaires, des expectorations, une respiration irrégulière.

Les pathogènes digestifs provoquent des vomissements, de la diarrhée, une anorexie, ou une déshydratation.

Quelques autres symptômes:

paralysie/parésie, perte de la vue, arthrite, saignements

Maladie: cancer

Le cancer consiste en un développement anormal de cellules qui prolifèrent sans contrôle. Elles affectent les cellules alentour ou bien se disséminent sous forme de métastases dans l'organisme entier. Tous les organes peuvent être touchés. Le cancer se développe le plus souvent sous la forme de tumeurs. Certains cancers ne forment pas de tumeur (cancer du sang). Toute tumeur n'est pas nécessairement un cancer (tumeurs bénignes qui ne disséminent pas de métastases dans le corps).

Les animaux âgés sont plus susceptibles de développer un cancer. De nombreux facteurs augmentent le risque de cancer. Ce sont les mêmes que pour les humains: exposition à des agents chimiques, pollution de l'air, rayonnement ultra-violet, ou alimentation. Les chats sont un peu plus à risque à cause du virus FeLV ou du sarcome au point d'injection. Ce dernier est à la fois très rare et soignable.

L'état général de l'animal décline et il montre des symptômes de perte de poids rapide, de perte d'appétit, de léthargie ou de dépression. L'animal peut ressentir de la douleur, ce que le propriétaire décèlera difficilement.

Au niveau de la peau le propriétaire pourra remarquer des bosses ou des plaies ne cicatrisant pas. Des écoulements anormaux des yeux, de la bouche, ou des oreilles, de la toux et une respiration difficile peuvent être interprétés par erreur comme des symptômes d'une infection ou d'une maladie respiratoire.

Autres symptômes:

gonflement abdominal, odeurs anormales.

Maladie: maladie du foie

Le foie est un organe vital qui possède une énorme réserve fonctionnelle et la capacité de se régénérer. Le foie a de multiple fonctions: il détoxifie les nutriments qui viennent d'être absorbé au niveau du tube digestif, il stocke le glycogène (réserve de glucose), produit de la bile qui contribue à la digestion des graisses et enfin produit et libère des hormones.

Une inflammation chronique, de nombreux agents pathogènes, une mauvaise circulation du sang peuvent altérer les fonctions hépatiques. Le foie peut aussi être intoxiqué par les déchets qu'il doit traiter. Les troubles hépatiques affectent la digestion et provoquent des vomissements, des diarrhées, une perte d'appétit, qui résulte en une perte de poids.

Une mauvaise circulation sanguine dans le foie peut être la cause d'une rétention de liquide dans l'abdomen. C'est l'origine de gonflement abdominal ou d'une ascite.

Les toxines qui n'ont pas été éliminées du sang par le foie peuvent induire de nombreux troubles neurologiques dont: des changements de comportement, une perte de la vue, des convulsions, un coma...

Autre Symptômes:

poylurie (urination excessive), jaunisse, saignements gastro-intestinaux.

Maladie: insuffisance cardiaque

Le cœur est la pompe qui meut le sang dans les artères et les veines. En réalité, c'est une double pompe. Le cœur gauche pousse le sang des poumons vers les autres organes. Le cœur droit fait le contraire: des organes vers les poumons.

L'insuffisance cardiaque est une maladie fréquente chez les chiens. Il y a 2 types communs d'insuffisance cardiaque. L'insuffisance mitrale affecte le cœur gauche des chiens de petite race. C'est une fuite de la valve qui sépare l'oreillette du ventricule. La cardiomyopathie dilatée est fréquente chez les chiens de grande taille. Il s'agit d'une hypertrophie du cœur associée à un amincissement de ses parois.

Ces deux maladies rendent le cœur moins efficace et réduisent le flux sanguin. Ils provoquent les mêmes symptômes: de la toux, une difficulté respiratoire, une intolérance aux exercices, de la léthargie, une perte d'appétit et une perte de poids, et, dans les stades les plus avancés, des évanouissements.

Le gonflement de l'abdomen causé par une ascite est moins fréquent. Il se produit lorsque c'est la valve du cœur droit qui est abimée (plus rare). Cela entraine la rétention de liquide en amont, dans l'abdomen.

Maladie: pancréatite

Le pancréas est à la fois une glande exocrine ET une glande endocrine. Il libère des hormones dans le sang (fonction endocrine) et des enzymes digestives dans les intestins (fonction exocrine). Le pancréas est situé juste en dessous de l'estomac. Un mammifère ne peut vivre sans pancréas. C'est un organe vital.

La pancréatite est une inflammation du pancréas. Elle se produit lorsque les enzymes digestives deviennent actives avant d'avoir quitté le pancréas, ce qui ne devrait pas arriver. Elles commencent à digérer le pancréas lui-même! Certaines enzymes peuvent même fuir dans la circulation sanguine.

Les symptômes vont de légers à très sévères, et jusqu'à la mort. Une anorexie, une perte de poids et des vomissements sont les symptômes les plus fréquents. Ils peuvent être accompagnés par de la déshydratation, de la diarrhée, de la léthargie ou de la fièvre.

Maladie: arthrite

L'arthrite est une maladie dégénérative progressive des articulations. Une inflammation permanente des articulations provoque de la douleur et contribue à la destruction du cartilage. Les causes sont multiples. La plus connue est la dysplasie de la hanche ou de l'épaule: la tête de l'humérus ou du fémur ne se place pas correctement dans le logement de l'articulation. La conformation de certaines races de chiens peut provoquer de l'arthrite.

L'arthrite peut aussi être causée par de l'obésité, une blessure, des exercices physiques trop intenses ou de la chirurgie orthopédique. Le plus souvent, il s'agit de la combinaison de plusieurs de ces facteurs.

Les symptômes principaux sont de la douleur bien qu'elle soit difficile à remarquer par le propriétaire, de la mauvaise volonté pour faire de l'exercice, une boiterie, de la raideur, une perte d'appétit, ou un gain de poids.